Calendrier
•  (continuer) - 5 Mai
Mirage blanc, exposition collective
•  (continuer) - 17:00
Marcel Beaucage Ă  l'oeuvre
•  (continuer) - 2 Jui
The View from Here avec LĂ©opold Foulem jusqu'en juin
•  (continuer) - 22 Avr
Jean-Pierre Larocque
•  14 Avr
69e Rencontre de l'ACCQ chez Fourquet Fourchette


MICHEL JOLIVET (1895-1985), CHIMISTE ET CÉRAMISTE DE LA MAURICIE

Posté par Dedale le 09/01/2019 12:30:00 (97 lectures)

Jean-Pierre Dion

Les collectionneurs de céramique du Québec mettent la main, en de rares occasions, sur des assiettes en céramique signées Michel Jolivet, Shawinigan, avec la marque d’un sapin incisée dans la pâte. Un membre de l’ACCQ apportait une de ces assiettes à la rencontre du 18 novembre 2018. Un autre membre, une tasse de Jolivet. L’ouvrage de Lisette Gagné, p. 41, affiche une liste des différentes marques associées à Jolivet.

La contribution de Jolivet comme professeur de sciences à l’École technique de Shawinigan fut appréciée : ses cours de sciences firent la réputation de l’École technique; ils donnaient accès à une deuxième année d’université, relate José Caden dans l’Écho du St-Maurice (18 mars 1964, p. 3). On connait cependant assez peu la carrière de céramiste de Michel Jolivet, même si les journaux d’époque, comme Le Nouvelliste, L’Écho du St-Maurice et The Gazette en font régulièrement écho. Nous tirons de l’oubli quelques notes à son sujet, en espérant que cela suscite d’autres interventions sur l’enseignement et la riche production de ce céramiste méconnu.

Michel Jolivet est originaire de Versois, canton de Genève, en Suisse. Il y est né en 1895 d’un père Français et d’une mère Suissesse. Il obtiendra un baccalauréat en sciences à l’Université de Genève. Il quitte l’Europe en 1924, à l’âge de 29 ans, et s’installe au Canada. Chimiste, il devient professeur de science à l’École technique de Shawinigan dès 1926, puis chef du département de chimie et physique. C’est auprès d’Henri Miège qu’il fait l’apprentissage de la céramique en 1930, tout en lui apportant, comme chimiste, ses lumières pour la création des glaçures. Les deux feront une exposition de céramique à Québec en 1930, possiblement la toute première exposition de céramique d’atelier présentée au Québec. Jolivet expose ses œuvres au Syndicat d’initiative domestique de Trois-Rivières en 1931. Il utilise alors de l’argile locale (Shawinigan) cuisant rouge. Plus tard, il utilisera de l’argile importée des États-Unis qui devient blanche à la cuisson.

On sait que M. Jolivet sera associé à l’École technique de Shawinigan pendant 38 ans, prenant officiellement sa retraite en 1964. En 1937, cette institution fêtait ses 25 ans d’existence en présence de Maurice Duplessis et de nombreux invités et membres du personnel, dont Messieurs Crutchfield, Jolivet et Lockwell (The Gazette, Dec 16, 1937). En 1949, Jolivet ouvre un atelier-école en céramique à Shawinigan. Combien de céramistes de la région, dira l’Écho du St-Maurice du 18 mars 1964, qui ont signé des œuvres valables, doivent leur initiation au Bernard Palissy de Shawinigan, qui ouvrit en 1949 un atelier-école de céramique, où l’on se disputait les places.

Jolivet confie au journal Le Nouvelliste que Paul Gouin, propriétaire de la boutique Beau Manoir, lui achète presque toutes ses œuvres. Il en vend d’autres à la maison Morgan.
Jolivet participe à une importante exposition de groupe en 1951. En novembre de cette année, la Guilde canadienne des métiers d’arts tient au 2025 rue Peel, à Montréal, une exposition de 40 artistes canadiens, sous la direction d’Elizabeth Perry. Michel Jolivet y présente plusieurs grandes assiettes en céramique. Il se mérite un prix pour son assiette à glaçure grise décorée en rouge d’un chevreuil (The Gazette, Nov 20, 1951). Une photo de la Guide prise à cette exposition nous permet de connaître d’autres assiettes de M. Jolivet (voir photo de la Guilde, rangée du haut). Parmi les autres gagnants de prix à cette exposition (The Gazette, Nov 20, 1951), il y a Eileen Hazell (l’assiette au motif de feuilles et la jarre avec couvercle, à gauche sur la même photo), Nancy Dawes (une assiette à poisson), Eileen Reid (assiette de mariage), Elizabeth Clark (cendrier), William Cunningham (cendrier) et Maria Huldskinsky (figurine).

En 1952, Jolivet expose ses céramiques à l’Art Gallery de Toronto et au Pacific National Exhibition à Vancouver. Une photo du journal Le Nouvelliste, prise à l’atelier de céramique de l’École Technique en 1955 fait voir Michel Jolivet devant quelques-unes de ses céramiques, alors qu’une autre photo montre les travaux de ses élèves (Le Nouvelliste, 26 mars 1955, p. 5 et 6). Il enseigne à cette période des cours du soir en céramique à une trentaine d’entre eux, utilisant un four Globar qu’il a construit lui-même. Dans la céramique, confie-t-il au même journal (ib., p. 6), la forme et les dessins sont primordiaux : ce sont eux qui donnent une caractéristique à un potier. Quant aux dessins, je crois qu’ils ont avantage à se rapprocher de l’art primitif : simplification des lignes, symbolisme.

Lors de l’exposition de l’Institut de Technologie, en 1958, le professeur Michel Jolivet dispose dans le hall d’entrée une superbe vitrine des céramiques de ses élèves (voir photo de L’Écho du Saint-Maurice du 11 juin 1958, p. 9).
L’artiste Denise Landry-Aubin, originaire de Shawinigan, raconte avoir pris connaissance du batik après avoir découvert dans sa propre ville un artisan céramiste, Michel Jolivet, qui pratiquait aussi l’art du batik, C’est lui, dit-elle, qui m’a encouragé à venir étudier les Beaux-arts à Montréal (The Gazette, June 9, 1978). À sa sortie de l’École des Beaux-arts, elle se met au batik, faute d’avoir une presse pour imprimer ses gravures…

Michel Jolivet décède à Genève, Suisse, le 27 février 1985, à l’âge de 90 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Noémie Bertrand de Shawinigan, son fils Vincent Jolivet de Seattle et 4 petits-enfants (The Gazette, March 2, 1985). Vincent Jolivet est docteur en administration des affaires de l’Université de Harvard et professeur à l’Université Washington de Seattle.

Références :

Le Nouvelliste, 26 mars 1955, p. 5 et p. 6; 21 mars 1964, p. 5

L’Écho du St-Maurice, 9 janvier 1957, p. 10; 11 juin 1958, p. 9; 18 mars 1964, p. 1 et p. 3.

The Gazette, 24 octobre 1930, p. 7; 31 octobre 1931, p. 9 ; 28 octobre 1932, p. 2; 16 décembre 1937, p. 21; 25 septembre 1945, p. 10; 20 novembre 1951, p. 14; 15 octobre 1953, p. 11; 9 juin 1978, p. 33; 2 mars 1985, p. 91.

Canadian Guild of Crafts, 1951, dossier C14.D2.225.1951

Gagné, Lisette, Répertoire sur l’héritage céramifère du 20e siècle au Québec. 2001, 270 p.




Photo 1 : Dossier C14.D2.225.1951, Guilde
canadienne des métiers d’arts, 1951. Photo fournie en 2011 par Diane Labelle,
alors directrice. Au verso, on a noté que M. Jolivet est de Grand-Mère et qu’il
fait usage, pour ses assiettes, d’argile locale.






Photo 2 : Le Nouvelliste, 26 mars 1955,
céramiques de M. Jolivet.







Photo3 : L’Écho du St-Maurice, 11 juin 1958, céramiques des élèves de Michel
Jolivet.








Photo 4 : L’Écho du St-Maurice, 18 mars 1964, Jolivet prend sa retraite.








Photo 5 : Assiette en terre rouge de Michel Jolivet, Shawinigan, coll J. B. Dion
et J.-P. Dion, photo J. B. Dion


Plus d'articles dans le sujet Articles

CÉRAMAG #14, Revue 2016 Collectionneurs de Céramique du Québec

Posté par Dedale le 01/11/2018 14:20:00 (77 lectures)

CÉRAMAG #14, Revue 2016 Collectionneurs de Céramique du Québec

Open in new window


Open in new window


Plus d'articles dans le sujet Revue CĂ©ramag

Regard sur la céramique québécoise

Posté par Dedale le 06/01/2015 10:30:00 (1054 lectures)

Un livre sous la coordination de Jacques Blais, Jacqueline Beaudry Dion, Jean-François Marin, Jean-Pierre Dion et Mario Wilson.

Avec un préface de Madame Lise Bissonnette.
Une production de l'ACCQ.

30$ Livre Regard sur la céramique québécoise incluant l'envoi postal au Canada.

55$ Inscription d'un an à l'ACCQ et livre Regard sur la céramique québécoise incluant l'envoi postal de la revue Céramag et du livre au Canada. (Utiliser le menu "Devenir membre")

Pour expédition à l'étranger ou pour payer en utilisant Paypal, veuillez utiliser l'adresse de courriel ceramiqueduquebec@gmail.com

Open in new window



Projet du 10e

Posté par Jacdesterres le 19/02/2014 16:20:00 (2895 lectures)
Rencontres de l'ACCQ

N'oubliez pas de vous inscrire pour le projet du 10e.

N'oubliez pas qu'il faut être membre en règle pour vous inscrire.

Projet TRÉSORS DE LA CÉRAMIQUE QUÉBECOISE (titre préliminaire)

L’ACCQ souhaite publier en automne 2014, à l’occasion de son dixième anniversaire, un recueil de belles pièces de céramiques du Québec tirées des collections de ses membres. Une préface fera état du développement de cette forme d’artisanat ou de métier d’art au Québec…

Tout membre en règle de l’ACCQ peut contribuer à ce projet. Chacun est donc invité à soumettre, à la rencontre de février mais au plus tard le 30 avril 2014, 3 photos de ses propres
pièces(1), parmi ses coups de cœur de la céramique du Québec. Il fournira, pour chaque pièce (photo) soumise, une brève description de quelques lignes (sujet, medium, nom de l’artiste, dimensions, nom du collectionneur, etc). Voir exemple plus-bas.

Le comité chargé de la préparation et de la publication de l’ouvrage verra à sélectionner une ou plus vraisemblablement deux des 3 photos pour inclure dans l’ouvrage et ainsi assurer au projet une diversité et une représentativité de l’ensemble de la céramique du Québec.

Ce livre, subventionné par l’ACCQ, sera vendu aux membres, lors de la fête du dixième anniversaire, au prix coûtant. Il sera possiblement vendu également aux non membres de l’ACCQ, mais alors au double du prix d’impression…
(1) Un membre qui ne peut fournir des photos de bonne qualité et sur un fond uni, peut choisir d’apporter ses pièces à une rencontre de l’ACCQ pour les faire photographier.

EXEMPLE de soumission de texte descriptif et de photo :
Open in new window__________________________________________________

Coll. J.B. Dion et J.-P. Dion.
Vase en grès, au décor à la molette, tourné par Nicolas Brodbeck, signé Brodbeck et daté 1967. H. 36 cm. Photo J. B. Dion.


Plus d'articles dans le sujet Rencontres de l'ACCQ

PHILIP POINTON (1831-1881), MAÎTRE-POTIER À BARABOO, CAP-ROUGE, TRENTON, BALTIMORE, SAINT-JEAN

 PostĂ© par Jacdesterres le 11/04/2013 09:30:00 (4624 lectures)

LANCEMENT DU LIVRE :
PHILIP POINTON (1831-1881), MAÎTRE-POTIER À BARABOO, CAP-ROUGE, TRENTON, BALTIMORE, SAINT-JEAN

Cette nouvelle publication, à compte d’auteurs, par Jacqueline Beaudry Dion et Jean-Pierre Dion a été lancée le samedi 20 avril 2013, à 14h30, au sous-sol de l’église St. Andrews Presbyterian, 496 ave Birch, Saint-Lambert. Ce livre est en vente à la Librairie Le Fureteur, à Saint-Lambert.
Open in new window
Ă€ propos du livre
128 pages, plus d’une centaine de photos couleur, bibliographie sur six pages, reliure cartonnée. ISBN 978-2-9812228-2-4. Prix de vente 45 $.

L’ouvrage traite d’un maître-potier méconnu du 19e siècle qui a dirigé les destinées des deux plus importantes usines de céramique au Québec, soit la Poterie de Cap-Rouge et la St. Johns Stone Chinaware Co. de Saint-Jean. Pointon a également joué un rôle de premier plan dans les grands centres céramifères de Trenton et de Baltimore. On a pu dire, à son décès, que personne de ce côté-ci de l’Atlantique ne lui était supérieur au niveau des connaissances de la céramique. Pourtant, les grands historiens de la céramique nord-américaine du 19e siècle ignorent tout de Philip Pointon!

L’étude présente pour la première fois une biographie détaillée de Philip Pointon et fait connaître les compositions des pâtes et glaçures qu’il a utilisées au long de sa vie, au Canada et aux États-Unis. Elle dévoile de nombreux faits nouveaux sur sa production de terres cuites fines jaunes de Baraboo et surtout de Cap-Rouge, à glaçures transparentes ou de type Rockingham, ainsi qu’aux décors en relief ou ceux de type Mocha. On apprend que Pointon maîtrise et initie, en quelques lieux de travail, la production de faïences blanches fines ou communes, unies ou décorées de bandes de couleur ou de fleurs peintes. Il est l’un des premiers en Amérique du Nord à produire, tant à Trenton qu’à Saint-Jean, de la porcelaine biscuitée dite Parian ; on lui doit de jolies pièces de majolique, produites à Baltimore, et ses ensembles de vaisselle à pâtes teintées bleu dans la masse, faits à Saint-Jean, font la gloire des Musées et la joie des collectionneurs! On illustre les propos de nombreuses photos de tessons de Cap-Rouge et de céramiques produites en ces divers lieux de travail.

Ă€ propos des auteurs

Jacqueline Beaudry Dion, B. A., B. Péd., a été directrice d’une galerie d’art contemporain pendant une vingtaine d’années. Jean-Pierre Dion, Ph. D., a fait carrière comme professeur à l’Université du Québec à Montréal. Ils s’intéressent au patrimoine canadien, en particulier la céramique et le verre, depuis une quarantaine d’années, en tant que chercheurs, collectionneurs, conférenciers, auteurs et commissaires d’expositions.

Ils ont écrit de nombreux articles sur la céramique des 19e et 20e siècles au Québec et aux États-Unis et publié, à compte d’auteurs, La Poterie des Dion (1984) et Céramistes du Québec 1940-1970 (2010, seconde édition revue et augmentée en 2011). Ils sont auteurs des catalogues d’exposition Maîtres céramistes formés à l’École du meuble de Montréal (Musée des maîtres et artisans du Québec, 2011) et Gilles Derome potier et humaniste (Musée du Haut-Richelieu, 2012).

Jacqueline Beaudry Dion est aussi l’auteure et photographe du répertoire 580 marques de céramistes du Québec, édité en juin 2011 par l’Association des collectionneurs de céramique du Québec (ACCQ) dont elle est la présidente. Jean-Pierre Dion est rédacteur de CÉRAMAG, la revue de l’ACCQ.


Plus d'articles dans le sujet Publications

Décès dans le monde de la céramique

Posté par Jacdesterres le 11/11/2012 20:00:00 (2979 lectures)
Les membres

Open in new window
Evelyn LEGAULT (née Mainville), épouse de feu Pierre Legault, est décédée paisiblement le 1er novembre 2012 à Québec à l’âge de 78 ans. Elle laisse dans le deuil ses enfants : Germain (Hélène Moreau), Camille, Esther (Simon Coutu), Julie, Simon (Lise Bilodeau) et Mathieu; ses petits-enfants : Geneviève, André, Olivier, Marianne, Annie, Félix, Lorien, Colin, Li-Yan et Corinne; ses arrière-petits-enfants Jules et Charlotte; ses sœurs Fernande Lacasse, Denise Ouimet, Eliane DeRepentigny; ainsi que de nombreux parents et amis.
Née à Montréal, elle a vécu à Pierrefonds et Port-au-Persil (Charlevoix) et co-fondé la Poterie de Port-au-Persil.
Nos sympathies vont Ă  la famille.


Par ailleurs, dans le dernier CÉRAMAG Jacques Blais signait un article sur Claude Grenier. Malheureusement le jour même où il recevait copie de notre Revue M. Claude Grenier décédait. Open in new window
Né le 21 avril 1931 -Claude Grenier est décédé entouré de l'amour des siens à l'hôtel-Dieu St-Vallier de Chicoutimi le 23 octobre 2012 à l'âge de 81 ans et 6 mois, M. Claude Grenier, sculpteur céramiste et peintre bien connu époux de Mme Cécile Boivin demeurant à Chicoutimi secteur Nord.
C'est donc une double perte dans le monde de la céramique


Plus d'articles dans le sujet Les membres

Publications : CERAMIC ART OF QUEBEC'S CATHOLIC COMMUNITY / L'ART CÉRAMIQUE DES CATHOLIQUES DU QUÉBEC

 PostĂ© par Jacdesterres le 10/11/2012 13:40:00 (1736 lectures)
L'art céramique des catholiques du Québec

Open in new window[/img]
Le dimanche 4 novembre avait lieu le lancement attendu du livre L’Art céramique des catholiques du Québec / Ceramic Art of Quebec’s Catholic Community de Gloria Lesser, dont Daniel Cogné signe la traduction française. Cette nouvelle publication bilingue de l’ACCQ est le premier livre consacré à ce sujet. La première édition est tirée à 100 exemplaires numérotés. Les membres en règle obtiendront sur place leur exemplaire au coût de 15$. Les non membres pourront acheter le livre au coût de 20 $ (plus 5 $ de frais de poste) auprès de l'ACCQ.



LANCEMENT DE LA NOUVELLE ANNÉE!

Posté par Jacdesterres le 31/12/2011 15:41:56 (1783 lectures)

J'espère que vous avez tous passé un JOYEUX NOËL!
À tous et à toutes une BONNE ET HEUREUSE ANNÉE!
La SANTÉ, la SANTÉ, la SANTÉ!

Et des découvertes fabuleuses!
Open in new window



Cocktail-bénéfice et Salon d'Antiquités du Vieux-Montréal

Posté par Jacdesterres le 17/08/2011 09:00:00 (2742 lectures)
Expositions

Au profit du Musée du Haut-Richelieu:
Open in new window

Et ce qui vient de se terminer:
Open in new window


Plus d'articles dans le sujet Expositions

Marques de céramique complétant le livre 580 MARQUES DE CÉRAMISTES DU QUÉBEC

Posté par Jacdesterres le 30/06/2011 09:40:00 (4237 lectures)

Plusieurs marques n'ont pu être incluses dans le Répertoire: 580 marques de céramistes du Québec , parfois parce qu'il y avait déjà une marque de ce même céramiste, parfois parce qu'il manquait d'information sur le céramiste, comme le prénom, le lieu de travail(Québec ou ailleurs)ou simplement qu'il n'y avait pas de pièces disponibles ou que le céramiste ne nous était pas connu.
Nous tenterons, avec le temps de compléter ce répertoire en incluant certaines marques qui sont déjà dans nos archives et en ajoutant les nouvelles qui seront trouvées.

Et surtout, nous invitons les lecteurs à nous faire parvenir des photos de marques que l'on ne retrouve pas dans les 580 déjà répertoriées.


Plus d'articles dans le sujet RĂ©pertoire des marques

Exposition des oeuvres d'Alain-Marie Tremblay et Lancement.

Posté par Jacdesterres le 14/11/2010 13:00:00 (3131 lectures)
Lancements et Vernissages

Exposition des oeuvres d'Alain-Marie Tremblay et Lancement au Centre de céramique Bonsecours, 444, Saint-Gabriel, Vieux-Montréal, 514-866-6581.
Le vernissage a eu lieu le 11 novembre de 17h à 19h: Maurice Savoie, professeur de Tremblay honora de sa présence Open in new windowl'événement; Serge Fisette fit une présentation remarquable de l'artiste.
L'exposition se tient du 11 novembre au 17 décembre. Le Centre de céramique Bonsecours présente des oeuvres choisies représentant différentes étapes de sa carrière pour souligner les 50 ans de création de ce céramiste important du Québec. Les pièces ne sont pas les mêmes que celles exposées à Val-David.

Nouveau lancement de son livre Alain-Marie Tremblay, céramiste, publié chez Marcel Broquet La nouvelle édition, qui fait la synthèse de ses intérêts: poterie décorative et/ou fonctionnelle, rakus, bas-reliefs et objets, sculptures,dessins, oeuvres d'intégration à l'architecture.

Alain-Marie Tremblay, Maurice Savoie et Serge Fisette sont membres de l'ACCQ.